de Kleber Mendonça Filho, Juliano Dornelles

Dans un futur proche… Le village de Bacurau dans le sertão brésilien fait le deuil de sa matriarche Carmelita qui s’est éteinte à 94 ans. Quelques jours plus tard, les habitants remarquent que Bacurau a disparu de la carte.

Langue
V.O sous-titrée français
Genre
Drame, Thriller
Pays
Brésil, France
Année
2019
Réalisateur
Kleber Mendonça Filho, Juliano Dornelles
Acteurs
Sônia Braga, Udo Kier, Barbara Colen
Durée
130 Minutes

NOTRE AVIS

“Bacurau n’est pas sur la carte. Bacurau n’existe pas. C’est tout. En fait, si, Bacurau existe bien mais c’est un village qui n’existe plus aux yeux des autorités. L’eau a été coupée pour que le village meure. Mais les habitants ne l’entendent pas de cette oreille. Ils veulent vivre à Bacurau. Régulièrement, un camion vient les ravitailler en eau potable. Très vite, on comprend que c’est un village en résistance, qu’il est au aguets. Un homme, une sorte de guérillero brésilien est recherché par toutes les polices. Lui, est reclus dans une tour,  près de Bacurau. Les villageois enterrent leur centenaire, mais peu de temps après, ils sont inquiets car des voisins qui habitent dans les environs ne donnent plus de signe de vie. Normal, ils ont été exécutés. C’est alors que surgissent deux motards (une femme et un homme dans une tenue très flashy) ; ils se disent touristes. Mais on a du mal à les croire. Non, ce sont les tueurs et ils viennent déposer une carte électronique dans le « bar » du coin après avoir accepté de boire un peu. En quittant Bacurau, ils croisent deux hommes du village venus rendre visite aux voisins qui ne donnaient pas de nouvelle. Ils croisent le couple flashy. Ils sont tués sur le champ. La scène d’après nous permet de comprendre : ils font partie d’un groupe de mercenaires américains (engagés sans doute par le préfet qui s’est fait sortir du village malgré ses « cadeaux »). L’opération va débuter bientôt. Au village, on comprend que la vie des habitants est en grand danger. La citerne présente des impacts de balles. Un enfant a été tué par l’un des miliciens. Après la peine, après la colère, tout le village s’organise pour tuer ces mercenaires : on fait appel au guérillero qui accepte de leur venir en aide. Après tout va très vite…. Les mercenaires sont éradiqués  les uns (et les unes) après les autres. Le village regagne sa liberté, enterre vivant le chef américain des mercenaires La vengeance et la solidarité leur a permis de survivre. Ils sont forts. Ils ne se laisseront pas faire. Ils ont gagné. Cette histoire étonnante, surprenante même est filmée avec grand talent tant dans le récit que par les images.  On y voit que la solidarité, la détermination, malgré les plaies béantes auront raison du préfet mafieux et cupide. “

Catherine MICOLOD

Cinéma les Halles

GRATUIT
VOIR